domingo, 22 de março de 2009

L'Association des parents et des amis des victimes du vol Gol 1907 ont engagé les services de Roberto Peterka

L’Association des parents et des amis des victimes du vol Gol 1907 ont engagé les services de Roberto Peterka

Roberto Peterka a analysé les rapports officiels et les informations contenues dans la boite noire de l’avion

CURITIBA, BRAZIL--(Marketwire - March 5, 2009) - L’Association des parents et amis des victimes du vol Gol 1907, ont engagé les services de Roberto Peterka, un expert dans les accidents aériens, qui a analysé les rapports officiels et les informations récupérées dans la boite noire de l’appareil. Les preuves exposées par Peterka, après quatre mois d'analyse des informations contenues dans la boite noire du jet Legacy, indiquent que le TCAS (système de trafic d’alerte et d’évitement de collision) est resté désactivé du décollage jusqu'au moment où l’avion s’est écrasé.

Peterka se souvient qu’une information contenue dans l’un des dossiers du tribunal pénal où les pilotes apparaissent comme prévenus, indique que lorsque le commandant du centre de contrôle du trafic Cindacta IV, les contacta par téléphone dans l’aéroport de Cachimbo, où ils étaient en mesure d’atterrir, M. Lepore déclara trois fois que le TCAS était désactivé, et tout de suite après, indiqua qu’il était connecté (pages 906 du dossier - Volume IV et 59 et 75 du rapport d’expert). Il précisa que l’équipement était connecté uniquement après qu’une personne se trouvant à ses côtés ait fait une remarque en anglais.

Les informations concernant le fait que le TCAS était désactivé sont fournies également dans la boite noire de l’avion, au moment où à 19 :59 :13, Jan Paladino, le copilote demande : « Et, dis-moi, le TCAS est activé ? » et à 19 :59 :15, le pilote répond : « Oui, le TCAS est désactivé. »

À la fin de ce dialogue, le copilote qui avait alors pris le contrôle et manipulait les commandes de l’avion, s'est dit inquiet à deux reprises (19:59:25 et 19 :59 :31) de la possibilité d’un trafic supplémentaire en raison de l’indisponibilité des systèmes d'avertissement du TCAS à ce moment-là. 11 secondes plus tard, à 19:59:42, l'écran multifonction (MFD) du copilote afficha l’écran TCAS du copilote. 8 secondes plus tard, à 19:59:50, l'écran radar secondaire d’ACC-AZ (centre de contrôle) entra en contact avec le transpondeur de l’avion Legacy. Dans l’analyse des dossiers à la page 910, l’information suivante est surlignée « …les informations extraites et discutées au chapitre V.3.1 démontrent que l'écran multifonction du pilote n’a affiché à aucun moment pendant le vol l'écran TCAS, alors que l'écran multifonction du copilote a commencé à afficher l’écran à 19 :59 :42, après la collision et a maintenu cet affichage jusqu’à l’atterrissage. Ainsi et jusqu'au moment de la collision, seuls l'écran principal de vol et l'écran RMU ont affiché le statut de fonctionnement du TCAS, » en d’autres termes, le statut du TCAS correspondait à « TCAS désactivé. »

À la fin de l'analyse de l'activation du TCAS, Roberto Peterka a analysé les fichiers « selec.csv, « « todos1.csv » et « todos2.csv » de la pièce jointe numérique signalée par l’expert du National Institute of Criminology (Institut national de criminologie) à la page 878 des rapports, en plus des fichiers FDR (enregistrement des données de vol) de l’avion.

« Après toutes ces procédures, toutes les analyses de données de l’équipement et les contre-vérifications, nous tenons à souligner qu’il n’existe aucune indication que des tests aient été effectués sur le TCAS avant que l'avion n’atteigne la piste, ainsi que l’ont déclaré les pilotes devant la commission d'enquête, ni que le mode TA/RA ait été sélectionné. En outre, aucun signe n'indique que ce même mode était activé, » a déclaré l’expert Robert Peterka.

Il souligne également que l’ensemble de l’équipement aérien Legacy avait fait l’objet de recherches et de tests complets à Cachimbo et dans les données d’essais des fabricants sans que rien n’ait pu être confirmé au niveau de défaillances ou de pannes du TCAS, ainsi que l’indique le rapport de l’Aviation Authority produit par Cenipa.

Un membre de l'association, Rosane Guthjar, est convaincue que les rapports officiels seront inclus au tribunal pénal brésilien au cours des prochains mois.

L’Association des parents et amis des victimes du vol Gol 1907 espère que les preuves analysées par Perterka seront recevables au cours des débats judiciaires.

Nenhum comentário: